Coordinateur de sécurité

La directive européenne 92/57/CEE du 14 juin 1992 vise à diminuer les accidents de travail et les maladies professionnelles dont les salariés des entreprises du secteur du bâtiment sont victimes, aussi bien au cours de la réalisation de l’ouvrage que pendant la période de l’entretien et la maintenance du projet.

Suite à l’entrée en vigueur du règlement grand-ducal du 9 juin 2006 concernant les coordinateurs de sécurité et de santé sur chantiers temporaires ou mobiles et de l’arrêté ministériel du 18 juillet 2007 déterminant les programmes de formation, la formation a été restructurée en 3 niveaux.

Coordinateurs sécurité et santé.

Le maître d'ouvrage désigne un ou plusieurs coordinateurs en matière de sécurité et de santé pour tout chantier où interviennent au moins deux entreprises.

A cet effet, le maître d’ouvrage peut:

  • soit avoir recours à des tiers qui, sous leur propre responsabilité, exercent cette fonction,
  • soit exercer lui-même cette fonction s’il dispose de l’agrément délivré à cet effet.

Lorsque le coordinateur de sécurité et santé est un agent du maître d’ouvrage lié à celui-ci par un contrat de travail, la mission de coordination fait l’objet d’un document écrit permettant d’individualiser chaque opération.

Nul ne peut exercer la fonction de coordinateur de sécurité et de santé - projet ou celle de coordinateur de sécurité et de santé - chantier s’il n’est pas détenteur d’un agrément délivré par le ministre spécifiant les activités de coordination qu’il peut exercer.

Organisme de formation organisant cette formation :

Luxembourg School for Commerce

7, rue Alcide de Gasperi
Luxembourg-Kirchberg
Téléphone : (+352) 423939-220
Fax : (+352) 423939-820
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.lsc.lu

Prochains événements

A propos

Tout responsable d'entreprise est conscient des enjeux liés à la lutte contre les accidents du travail et les maladies professionnelles. Dans chaque structure, des mesures sont mises en place, mais correspondent-elles exactement à l'activité exercée par l'entreprise? Il est essentiel de partager les expériences, de s'assurer du bien-fondé des pratiques, de s'informer des nouveautés en matière de protection et de sécurité.